Ouest-France, 6 octobre 2015 Canal : Alain Cadec répond à Alain Guéguen

Au cours de la dernière séance du conseil départemental, Alain Guéguen, conseiller du nouveau canton de Rostrenen, a interpellé le president, Alain Cadec au sujet du canal de Nantes à Brest (Ouest-France du lundi 5 octobre).

 Dans un communiqué, Alain Cadec, président du Conseil départemental lui répond : 

« J'ai lu avec beaucoup d'intérêt ses propos. Comme j'ai eu l'occasion de le lui préciser, en rendez-vous au Conseil départemental ou publiquement en séance du 28 septembre, je partage ses réflexions quant à l'atout que constitue le canal pour les Côtes-d'Armor.

Je souhaite d'ailleurs que nous allions plus loin et que le Département soit pionnier pour faire du canal de Nantes à Brest un élément essentiel de notre développement touristique. Le tourisme sera une priorité de notre collectivité pour les années à venir ! Des infrastructures existent, mettons-les en valeur dans un large esprit de concertation avec les partenaires locaux. Le Centre-Bretagne a été trop souvent oublié et le canal de Nantes à Brest est une chance inouïe de promotion et d'attractivité. Je veux donc rassurer, une nouvelle fois, Alain Guéguen. Nous serons au rendez-vous. Quant aux demandes de rencontres avec les porteurs de projets, une date a été calée avec Jean-Yves de Chaisemartin, le 19 octobre à 16 h 30. L'idée est bien d'avancer dans le même sens pour faire vivre le patrimoine naturel et touristique de notre Département. Le canal de Nantes à Brest est un ouvrage remarquable qu'il faut mettre en lumière. »

Ouest-France, 6 octobre 2015, Ils espèrent encore sauver la Maison éclusière

Les Amis du Canal 22 ont transmis une pétition au Département, pour sauver la Mai­son éclu­sière de Pont-Even. 1050 signatures ont été recueillies.

L’initiatve

Samedi en fin de matinée, Les Amis du Canal 22 se sont retrouvés encore une fois au canal de Nantes à Brest, à Pont-Even, avec en toile de fond, la Maison éclusière, à l’agonie.

« C’est avec l’énergie du désespoir que nous tentons un dernier round confie le president de l’association Louis Lassale.  Cette semaine nous avons remis à Alain Cadec, le president du conseil départemental, à ses conseillères et conseillers, la petition qui a circulé tout l’été

Celle-ci a recueilli pas moins de 1050 signatures revendiquant le sauvetage définitf de la Maison éclusière de Pont-Even, la libre navigation sur le Cnaal 22 et le respect pour le cahier des charges qui, au vu du décret de 1986, precise la responsabilité du Département dans l’entretien du canal et de ses infrastructures, notamment les maisons éclusières. 

<< Les Amis du Canal 22 lancent une bouteille à la mer remplie d’esppir, souhaitant que les vents favorables de ce début d’automne lui permettent de trouver le bon port et que les élus du department comprennent le message.  Nous n’avons pas la mer en Kreiz-Breizh, mais le canal comme espace libre de loisirs >>, a conclu Louis Lassale. Les Amis du Canal 22 préparent d’ore et déjà une fête nautique (modélisme naval) et une exposiotn pour l’été 2016 un week-end, samedi et dimanche, sur le canal de Nantes à Brest à Gouarec.

Le Télégramme, 6 octobre, Les Amis du canal mobilisés

Samedi matin, les Amis du canal 22 se sont retrouvés sur le site de la maison éclusière n° 144, à Pont-Even, pour faire entendre leurs voix : « Nous ne pouvons pas nous résigner à ce que les pouvoirs publics la laissent s'écrouler. » 1.050 signatures recueillies C'est avec l'énergie du désespoir que les Amis du canal 22 tentent un dernier round pour sauver la maison éclusière de Pont-Even de sa démolition. Ils ont remis à Alain Cadec, président du conseil départemental, une pétition. Elle a recueilli 1.050 signatures, revendiquant le sauvetage définitif de ce bâtiment, la libre navigation sur le canal et le respect du cahier des charges qui, au vu du décret de 1986, précise la responsabilité du département dans l'entretien du canal et de ses infrastructures et notamment des maisons éclusières. Le canal, espace de vie Louis Lasale, président de l'association, et ses amis demandent « à ce que l'on puisse naviguer sur le canal. Mais, en priorité, que cette maison soit réhabilitée. Une priorité d'aménagement du canal. Elle doit reprendre vie. Nous avons envoyé à Alain Cadec les pétitions signées avec des photos de 1986 et celles du canal actuellement. On doit se mettre autour d'une table pour réaliser des actions précises, que la commune s'investisse. » Les Amis du canal 22 lancent une bouteille à la mer. « Nous espérons que les vents favorables de ce début d'automne lui permettent de trouver le bon port et que les élus du département comprennent le message. Nous n'avons pas la mer dans le Kreiz-Breizh, mais le canal comme espace de vie. » Lire aussi la réponse d'Alain Cadec page 18

 

© Le Télégramme - Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/plouguernevel/maison-eclusiere-les-amis-du-canal-mobilises-06-10-2015-10800942.php#

Le Télégramme, 3 octobre, Alain Guéguen interpelle Alain Cadec

Lors de la dernière séance du conseil départemental, le conseiller du nouveau canton de Rostrenen, Alain Guéguen, est intervenu au sujet du Canal de Nantes à Brest. Il a demandé au président Alain Cadec « quel projet politique le Département entend mener pour la partie costarmoricaine du canal de Nantes à Brest, comment le mettre en oeuvre et avec quels moyens financiers ? ». 

Booster l'attractivité 

Après avoir fait l'historique du canal, Alain Guéguen est entré dans le vif du sujet : à savoir, « un projet pour booster l'entretien et l'attractivité du canal de Nantes à Brest dans sa partie costarmoricaine ». Il a développé : « Du fait de la fréquentation tout au long de l'année des berges du canal, plusieurs associations ou particuliers, gravitent autour du canal avec pour ambitions de développer ou d'offrir des activités et des prestations au public de passage, mais aussi aux " locaux ".

Comme des balades en calèches sur le halage, de la petite restauration aux abords de certaines maisons éclusières, du couchage pour les touristes itinérants, de la navigation, l'installation de musées ou de centre d'éducation à l'environnement et au milieu aquatique, des chantiers d'entretien d'ouvrages... » 

En finir avec la « confusion » 

Or, une partie de ces activités n'est pas possible car non autorisées ou totalement fantaisistes. « Certaines ne sont pas conformes à la réglementation en vigueur et des questions de responsabilité se posent ». Pour autant, certaines se développent, car leurs promoteurs ne se soucient guère des autorisations ou se lassent des délais pour instruire les demandes et des réponses qui tardent. « Toutes ces demandes créent de la confusion, y compris pour les services départementaux, a souligné l'élu. Ainsi ces services interpellent les conseillers départementaux de proximité, que nous sommes. Tout ceci mériterait une mise à plat pour y voir plus clair, ainsi que plus de cohérence dans les actions à mener ». Deux demandes de rendez-vous ont été posées avec des porteurs de projets. Jusqu'à ce jour, sans réponse. L'élu a réitéré sa demande.

Ce soir, à partir de 18 h et jusqu'à 22 h, « l'association des Amis du canal 22 » organise un fest-noz sur le site du camping Tost Aven, à Gouarec. Intitulé « Musique au fil de l'eau », il s'agira d'une scène ouverte à tous les chanteurs et sonneurs de Bretagne et d'ailleurs. Le public pourra profiter de l'entrée gratuite pour écouter de la musique traditionnelle ou venue d'autres horizons. Il sera possible de danser et une tombola sera proposée avec des prix. Collation traditionnelle et buvette sont au rendez-vous. Les bénéfices tirés de cette animation seront versés au profit de l'association qui lutte pour la remise en navigation du canal de Nantes à Brest sur la portion des Côtes-d'Armor. Une pétition Le but est de recueillir plus de 1.000 signatures pour une pétition qui sera déposée à Alain Cadec, président du Conseil départemental et au préfet Pierre Lambert à la rentrée de septembre. Contact Tél. 02.96.24.93.89.


© Le Télégramme - Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/gouarec/les-amis-du-canal-un-fest-noz-ce-soir-pour-recueillir-des-signatures-08-08-2015-10732699.php

LE TELEGRAMME 5 AOUT

Samedi 1er août, ils étaient 60 venus de la région nantaise, de l'Anjou, de Redon... à participer au rendez-vous proposé par Les Amis du canal 22 à Coat-Natous.  Ils étaient, la veille, à Rohan, où avait lieu un rassemblement de bateaux.  <<La portion Guérledan-Pontivy est en bonne voie, nous aimerions qu'il en soit de même sur la section des Côtes d'Armor >>, a précisé Gérard Proteau, chargé de mission à l'ANPEI.

Ces fervents défenseurs de la navigation sur les canaux étaient venus apporter leur soutien à la démarche entreprise pour l'abrogation de l'arrêté préfectoral de 1974 interdisant la navigation et l'utilisation des écluses sur la portion du canal de Guérledan à Pitié et pour demander aux pouvoirs publics de sauver la maison éclusière de Pont-Even.

DES RENCONTRES

Louis Lassale, président de l'association Les Amis du canal 22, a fait un rappel de l'historique de l'utlisation du canal de 1974 (date de l'arrêté) à 2014 (date d'affichage de cet arrêté sur les portes des écluses)' jusqu'à cette date, la navigation était tolérée.  Le président a ensuite informé que des courriers avaient été adressés aux préfectures et aux élus départementaux concernés.  Ces courriers ont permis d'obtenir des entretiens entre Les Amis du canal 22 et la Direction départementale des territoires et de la mer, le Département, la Région.

Les Amis du canal 22 sont optimistes et ont l'espoir que l'arrêté soit modifié dans les mois à venir. Louis Lassale a également rappelé qu'un projet de bateaux-pédalos était resté en stand-by en raison de la résurgence de cet arrêté.

Les pouvoirs publics ont aussi été interpellés sur le devenir de la maison éclusière de Pont-Even afin qu'elle soit au minimum mise hors d'eau.  Une pétition est en cours de signatures sur internet: www.amisducanal22.fr

LA PREMIERE MUSIQUE AU FIL DE L'EAU

Les Amis du Canal 22 se sont rassemblés ce dimanche 12  juillet à l'écluse de Bon-Repos pour sensibiliser la population sur la vie du canal de Nantes à Brest dans le secteur. L'occasion pour cette association de rappeler que le Canal de Nantes à Brest qui traverse le département des Côtes d'Armor est un « atout touristique incontestable » dans le Centre Bretagne. 

UN CRI D'ALARME LANCE

< La maison éclusière de Pont-Even est à l'agonie >, expriment les réprésentants de l'association, Louis Lassale et Jean-Pierre Paris.  Elle pourrait avoir une autre vie : éspace d'acceuil, d'informations, de rencontres, pendant la période touristique, mais aussi tout au long de l'année.  C'est dans ce sens que les Amis du Canal 22 lancent un cri d'alarme pour sauver cette maison éclusière et lui redonner une vie au bénéfice de la collectivité locale, européenne voire internationale. < Nous ne pouvons résigner à ce que les pouvoirs publics la laissent s'écrouler >

LE DEPARTEMENT EST RESPONSABLE

< Un décret datant de 1986 et modifiant celui de 1968 précise clairement la résponsabilité du Département dans l'entretien du canal et de ses infrastructures, notamment les maisons éclusières, ajoutent les membres de l'association. Or, le Département a laissé tomber en ruine, depuis 20 ans, la maison éclusière de Pont-Even à Plouguernevel, et n'a pas respecté le cahier des charges pour l'entretien du canal >

< Nous  avions  proposé  un  projet de rénovation pour cette maison. Nous avons dû attendre deux ans et demi pour avoir une réponse negative du président du Conseil Général, > explique Jean-Pierre Paris.

AUCUNE REPONSE

En septembre  2012, des panneaux sont apparus  sur  des  écluses  du  canal.  lls citaient  un décret  de  1974,  interdisant de  naviguer   avec  des  moteurs  thermiques et de manipuler  les écluses sur la  partie  costarmoricaine,  du  canal  de Nantes à Brest. < Alors même que nous naviguions depuis 2005 sans aucun pro­ blème et avions   été  tolerés par la DDTM  et  que  ce  décret  n'avait  jamais été  appliqué.  Nous  avons  pris  contact avec le Conseil Départemental et le pré­fet  des  Côtes  d'Armor  le  21 avril  dernier   en   demandant   un   rendez-vous pour  discuter  de  l'etat  lamentable  du canal, et du cahier des charges. Jusqu'à ce jour, nous n'avons eu aucune réponse >, déplorent les Amis  du Canal 22.

Plus de 100 signatures ont été recueillies lors de cette première manifestation, l'action sera poursuivie durant  tout l'été.

Le Poher : Un rassemblement à l'écluse double de Coat-Natous

Gérard Proteau

Port de plaisance

56580 Rohan

Chargé de mission ANPEI  Bretagne

                                                                                                    Mme Martine Le Bozec-Jégouic

                                                                                                             Correspondante Le Poher

                                                                        Madame,

 

Suite à notre rencontre à BON REPOS le 12 juillet, je vous confirme  le rendez- vous de notre association A N P E I  sur les bords du canal de Nantes  Brest  à  Coat Natous  le samedi  1 aout  2015.

L’ANPEI est une association nationale de 1200 adhérents répartie sur la France et la Belgique. Elle a pour but de promouvoir la navigation sur les canaux et les rivières Françaises notamment. Elle encourage toutes les initiatives locales telle que  celle Les amis du canal 22. Cette dernière tente d’attirer l’attention des  élus des Côtes d’Armor sur la situation abracadabrantesque  du canal dans ce département. En effet, la navigation sur le secteur concerné est  interdite pour les bateaux à moteur, ( arrêté  préfectoral de 1974 ) sans qu’une explication logique nous soit donnée malgré des courriers restés sans réponses.

Il faut savoir que   les  portes d’écluses  ont été rénovées il y a quelques années entre Bon Repos de Coat Natous. Des maisons éclusières, particulièrement celle de Pont Even sont à l’abandon,  alors  qu’elles sont en charge du  département , et que des associations se proposent  de les entretenir et de leur donner une seconde vie au service du canal et de ses touristes .C’est  ce qui se fait  non loin de là dans le Morbihan, géré par  la région  Bretagne, en Loire Atlantique entre Nantes et Redon et enfin dans le Finistère géré par le département

Ce canal  est un ouvrage  historique majeur du patrimoine Breton. Bien des pays voudraient l’avoir. Il est destiné à être un atout important dans le développement du tourisme de la Bretagne intérieure. Comme le dit Kader Benferat, il est le château d’eau horizontal de notre région. Comment peut-on admettre qu’un département sur les quatre concernés ferme les yeux et ignore un tel ouvrage dont il a la charge.

C’est pourquoi pour soutenir les initiatives  locales, l’ANPEI apporte son soutien  aux associations comme les amis du canal 22 et l’association des riverains de Guerlédan à Pontivy et sera à notre dame de la Pitié avec une soixantaine d’adhérents .

Avec mes remerciements, veuillez agréer, chère madame, mes plus cordiales salutations.

                                    Gérard Proteau

LE POHER 12 JUILLET 2015

Les membres de l'association des Amis du canal 22 étaient venus à l'écluse de Bon Repos sur Le Baladin. Dimanche, l'association des Amis du canal 22 organisait une manifestation à l'écluse de Bon Repos, pour dénoncer l'interdiction de naviguer en vigueur sur cette partie du canal de Nantes à Brest.

Sur place, les adhérents, venus sur Le Baladin, ont expliqué leur désarroi aux nombreux passants du marché estival et leur ont proposé de signer une pétition. Le tout fut fait dans la bonne humeur et sur des airs de musique bretonne.

D'autres manifestations sont programmées cet été : le samedi 8 août, à 18 h, au camping Tost Aven de Gouarec, en bordure du canal ; le 9 août, une fête du canal sera orchestrée avec les bénévoles des associations de Gouarec ; le 5 septembre, de 10 h à 14 h, une opération de débroussaillage du canal aura lieu à l'écluse de Plélauff ou de Pont Aven. Le 20 septembre, l'association participera à la fête du patrimoine avec l'association de la Pitié à Mellionnec, avec démonstration d'éclusages sur le canal, repas et festivités (inscriptions au 09.82.25.71.12). 

© Le Télégramme - Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/bretagne/perret-les-amis-du-canal-22-manifestent-a-l-ecluse-de-bon-repos-14-07-2015-10704238.php

LETTRE DE GERARD PROTEAU DE L'ANPEI JUILLET 2015

PERRET, LES AMIS DU CANAL 22 MANIFESTE A L'ECLUSE DE BON REPOS 14 JUILLET 2015

LETTRE DE GERARD PROTEAU DE L'ANPEI AVRIL 2015

Chasse & Marée avril 2015

Ouest France 17 mars 2015

Conseil municipal. ...

La présentation de la nouvelle association Les Amis du Canal, à Plouguernével, a été faite. Elle a pour but de mettre en valeur le patrimoine du canal et d'obtenir la navigation à brève échéance. ...

© Le Télégramme - Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/plelauff/conseil-municipal-les-subventions-votees-13-02-2015-10525306.php

Le Poher 11-17 mars 2015

LES AMIS DU CANAL 22, MILITENT POUR LA NAVIGATION SUR LE CANAL DE NANTES À BREST  

A écouter de la part du siteweb de Radio Kreiz Breizh http://www.radiobreizh.net/fr/episode.php?epid=15009

 

Avec : Louis Lassale, Jean Pierre Paris

Episode animé par : Morgan Large

En 2012, la navigation a été interdite entre l'étang de Pitié et Bon-Repos, soit une dizaine d'écluses, alors que des travaux importants avaient été réalisés avant 1996 pour permettre la navigation. Les amis du canal 22 s'insurgent contre cette interdiction et entendent developper la navigation sur cette portion et redonner vie au canal
Les mots du président Louis Lassale : « Ici nous n'avons pas la mer, mais nous avons le canal, bijou pour le développement du tourisme dans notre secteur. » Plus l'association sera forte, plus elle sera entendue.

Informations pratiques :
Association Les Amis du Canal 22, 
tél. 02.96.24.93.89 ; 
mail : info@amisducanal22.fr

Plélauff - Conseil municipal le 13 février

Une assistance attentionnée et participative à la réunion des Amis du Canal 22. Vendredi soir,[30 janvier] la salle annexe du foyer municipal avait fait le plein pour la réunion organisée par l'association Les Amis du Canal 22.

Une quarantaine de personnes a répondu à l'invitation de Louis Lassale, président, et à son bureau.

Louis Lassale a ouvert la réunion par un rappel de la création de l'association. « En 2012, la navigation a été interdite entre l'étang de Pitié et Bon-Repos, soit une dizaine d'écluses, alors que des travaux importants avaient été réalisés avant 1996 pour permettre la navigation. » Des aménagements souhaités « Une navigation rendue impossible par un manque d'entretien, d'où un envasement des biefs, des mécanismes rouillés... », a expliqué le président.

L'association demande donc un entretien correct du canal (écluses, maisons éclusières, berges, biefs) pour permettre le droit pour tous de naviguer et à utiliser les abords du canal, à partir du barrage de Guerlédan. Elle demande aussi l'aménagement avec aires de pique-nique, toilettes, points d'eau, poubelles... « Nous avons de grands articles du conseil général sur les bienfaits du canal, mais sans lendemain », souligne le président.

Les Amis du Canal 22 veulent être associés à diverses animations locales pour redonner vie à ce canal. « Ici nous n'avons pas la mer, mais nous avons le canal, bijou pour le développement du tourisme dans notre secteur. » Plus l'association sera forte, plus elle sera entendue. Pratique Association Les Amis du Canal 22, tél. 02.96.24.93.89 ; mail, info@amisducanal22.fr

 

© Le Télégramme - Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/plouguernevel/les-amis-du-canal-22-ils-se-mobilisent-05-02-2015-10516578.php#

10 février, émission La Petite Lanterne, Interview Radio Breizh

Les Amis du Canal 22. Ils se mobilisent - Le Telegramme, 5 février 2015

Ouest-France 21 janvier 2015, Plélauff
L'idée d'une association pour « défendre le droit pour tous à naviguer et à utiliser les abords du canal de Nantes à Brest », a commencé, à la suite de la pétition en 2011 pour la sauvegarde de la maison éclusière de Pont-Even, à Plouguernével, qui tombait en ruine. Cette pétition avait recueilli plus de 650 signatures.

L'année suivante, des mariniers ont participé à la fête du patrimoine, organisée à Pitié, en Mellionnec. Le passage de l'écluse double de Coatnatous avait attiré plus de 250 curieux.

Autoriser la navigation

L'association les Amis du canal 22 a été créée en novembre 2014. Elle souhaite faire abroger le décret préfectoral de 1974 qui interdit la navigation sur le canal dans les Côtes-d'Armor et la manipulation des écluses.

« Nous demandons un autre décret autorisant la navigation, avec un cahier des charges obligeant les mariniers à respecter des règles, comme cela s'est fait dans le Finistère, explique Louis Lassale, le président. Ces panneaux d'interdiction court-circuitent des initiatives locales en faveur du tourisme. Un patrimoine culturel régional qui ne trouve pas un usage et non entretenu est condamné à mourir. Le canal est un espace de rencontre pour tous. Ce canal mérite un peu plus d'attention de la part de ses gestionnaires, pour que ce patrimoine vive aujourd'hui et pour le futur. »

Sa restauration avant 1996 avait nécessité des travaux importants et des investissements remarquables. « Un entretien régulier permettrait de développer des initiatives locales. Nous souhaiterions aussi que les communes, la communauté de communes et le conseil général prennent en charge plus d'aires de pique-nique, avec toilettes, points d'eau et poubelles... À long terme nous souhaitons obtenir la réouverture du canal entre les Côtes-d'Armor et le Finistère. »

L'association participera à diverses animations, organisées aux abords du canal. Une réunion aura lieu le vendredi 30 janvier, à la salle des fêtes de Plouguernével, pour débattre de la situation du canal et recueillir des idées et doléances.

La création de l’association “Les Amis du Canal 22” est née, suite à la pétition pour la sauvegarde de la maison éclusière de Pont Even de Plouguernével, qui tombait en ruine. Cette pétition qui avait recueilli en novembre 2011 plus de 650 signatures, n’a malheureusement pas fait avancer les choses.

En 2012 nous étions quelques mariniers passionnés à participer à la fête du patrimoine, en organisant avec la Mairie de Mellionnec et le Comité des Fêtes, le passage de l’écluse double de Coanatous, qui a attiré plus de 250 curieux.

Suite à ces deux petits succès, l’association souhaite faire abroger le décret préfectoral de 1974 qui interdit la navigation sur le canal 22 et la manipulation des écluses, affiché sur les écluses en 2013, qui n’avait jamais été appliqué.
Nous demandons un autre décret autorisant la navigation avec un cahier des charges obligeant les mariniers à respecter des règles, comme cela c’est fait dans le Finistère.
Ces panneaux d’interdiction court-circuitent des initiatives locales en faveur du tourisme.

Un canal sans bateaux est une inéptie.
Un patrimoine culturel régional qui ne trouve pas un usage et non entretenu est comdamné à mourir. C’est la perte de notre culture locale.

Le canal est un espace convivial et de rencontre pour tous (pêcheurs, randonneurs, cavaliers et mariniers …).

Ici en Centre Bretagne nous n’avons pas la Mer, mais nous avons ce canal, bijou pour le dévéloppement du tourisme dans notre secteur.

Ce canal mérite un peu plus d’attention de la part de ses gestionnaires pour que ce patrimoine vive aujourd’hui et pour le futur.

Sa restauration avant 1996 avait necessité des travaux importants et des investissements remarquables.

Avec un entretien régulier (graissage des écluses, désenvasage, débroussaillage des berges…) permettrai de dévélopper des initiatives locales innovantes, comme les bateaux à pédales habitables de Yann Brattinga.

Nous souhaiterions aussi que les Communes, la Communauté de communes et le Conseil Général, prennent en charge plus d’aires de pique-nique avec toilettes, points d’eau et poubelles. Cela ne serait pas un luxe.

Nous souhaitons aussi participer à la Fête du Patrimoine à Mellionec en 2015, organiser avec le Comité des Fêtes de Plouguernével, la Fête du Canal à Pont-Even, organiser un Fezt Noz du canal avec les associations locales et le camping de Gouarec, participation des bénévoles à des chantiers de nettoyage...

Voilà quelques idées d’animation dans un premier temps.

A long terme, obtenir la réouverture du Canal entre les Côtes d’Armor et le Finistère.

Nous comptons bien lors de la réunion publique du 30 janvier à la salle des fetes de la mairie de Plouguernével, que les participants concernés par le canal, auront d’autres propositions à nous faire.
Nous nous éfforcerons pour faire remonter les doléances auprès des pouvoirs publics.

Le Président, Louis Lassale


info@amisducanal22.fr

Tel. 02 96 24 93 89

LES AMIS DU CANAL 22 SE CREE

La création de l’association “Les Amis du Canal 22” est née, suite à la pétition pour la sauvegarde de la maison éclusière de Pont Even de Plouguernével, qui tombait en ruine. Cette pétition qui avait recueilli en novembre 2011 plus de 650 signatures, n’a malheureusement pas fait avancer les choses.

En 2012 nous étions quelques mariniers passionnés à participer à la fête du patrimoine, en organisant avec la Mairie de Mellionnec et le Comité des Fêtes, le passage de l’écluse double de Coanatous, qui a attiré plus de 250 curieux.

Suite à ces deux petits succès, l’association souhaite faire abroger le décret préfectoral de 1974 qui interdit la navigation sur le canal 22 et la manipulation des écluses, affiché sur les écluses en 2013, qui n’avait jamais été appliqué.
Nous demandons un autre décret autorisant la navigation avec un cahier des charges obligeant les mariniers à respecter des règles, comme cela c’est fait dans le Finistère.
Ces panneaux d’interdiction court-circuitent des initiatives locales en faveur du tourisme.

Un canal sans bateaux est une inéptie.
Un patrimoine culturel régional qui ne trouve pas un usage et non entretenu est comdamné à mourir. C’est la perte de notre culture locale.

Le canal est un espace convivial et de rencontre pour tous (pêcheurs, randonneurs, cavaliers et mariniers …).

Ici en Centre Bretagne nous n’avons pas la Mer, mais nous avons ce canal, bijou pour le dévéloppement du tourisme dans notre secteur.

Ce canal mérite un peu plus d’attention de la part de ses gestionnaires pour que ce patrimoine vive aujourd’hui et pour le futur.

Sa restauration avant 1996 avait necessité des travaux importants et des investissements remarquables.

Avec un entretien régulier (graissage des écluses, désenvasage, débroussaillage des berges…) permettrai de dévélopper des initiatives locales innovantes, comme les bateaux à pédales habitables de Yann Brattinga.

Nous souhaiterions aussi que les Communes, la Communauté de communes et le Conseil Général, prennent en charge plus d’aires de pique-nique avec toilettes, points d’eau et poubelles. Cela ne serait pas un luxe.

Nous souhaitons aussi participer à la Fête du Patrimoine à Mellionec en 2015, organiser avec le Comité des Fêtes de Plouguernével, la Fête du Canal à Pont-Even, organiser un Fezt Noz du canal avec les associations locales et le camping de Gouarec, participation des bénévoles à des chantiers de nettoyage...

Voilà quelques idées d’animation dans un premier temps.

A long terme, obtenir la réouverture du Canal entre les Côtes d’Armor et le Finistère.

Nous comptons bien lors de la réunion publique du 30 janvier à la salle des fetes de la mairie de Plouguernével, que les participants concernés par le canal, auront d’autres propositions à nous faire.
Nous nous éfforcerons pour faire remonter les doléances auprès des pouvoirs publics.

Le Président, Louis Lassale


info@amisducanal22.fr

Tel. 02 96 24 93 89

La création de l’association “Les Amis du Canal 22”

La création de l’association “Les Amis du Canal 22” est née, suite à la pétition pour la sauvegarde de la maison éclusière de Pont Even de Plouguernével, qui tombait en ruine. Cette pétition qui avait recueilli en novembre 2011 plus de 650 signatures, n’a malheureusement pas fait avancer les choses.

En 2012 nous étions quelques mariniers passionnés à participer à la fête du patrimoine, en organisant avec la Mairie de Mellionnec et le Comité des Fêtes, le passage de l’écluse double de Coanatous, qui a attiré plus de 250 curieux.

Suite à ces deux petits succès, l’association souhaite faire abroger le décret préfectoral de 1974 qui interdit la navigation sur le canal 22 et la manipulation des écluses, affiché sur les écluses en 2013, qui n’avait jamais été appliqué.
Nous demandons un autre décret autorisant la navigation avec un cahier des charges obligeant les mariniers à respecter des règles, comme cela c’est fait dans le Finistère.
Ces panneaux d’interdiction court-circuitent des initiatives locales en faveur du tourisme.

Un canal sans bateaux est une inéptie.
Un patrimoine culturel régional qui ne trouve pas un usage et non entretenu est comdamné à mourir. C’est la perte de notre culture locale.

Le canal est un espace convivial et de rencontre pour tous (pêcheurs, randonneurs, cavaliers et mariniers …).

Ici en Centre Bretagne nous n’avons pas la Mer, mais nous avons ce canal, bijou pour le dévéloppement du tourisme dans notre secteur.

Ce canal mérite un peu plus d’attention de la part de ses gestionnaires pour que ce patrimoine vive aujourd’hui et pour le futur.

Sa restauration avant 1996 avait necessité des travaux importants et des investissements remarquables.

Avec un entretien régulier (graissage des écluses, désenvasage, débroussaillage des berges…) permettrai de dévélopper des initiatives locales innovantes, comme les bateaux à pédales habitables de Yann Brattinga.

Nous souhaiterions aussi que les Communes, la Communauté de communes et le Conseil Général, prennent en charge plus d’aires de pique-nique avec toilettes, points d’eau et poubelles. Cela ne serait pas un luxe.

Nous souhaitons aussi participer à la Fête du Patrimoine à Mellionec en 2015, organiser avec le Comité des Fêtes de Plouguernével, la Fête du Canal à Pont-Even, organiser un Fezt Noz du canal avec les associations locales et le camping de Gouarec, participation des bénévoles à des chantiers de nettoyage...

Voilà quelques idées d’animation dans un premier temps.

A long terme, obtenir la réouverture du Canal entre les Côtes d’Armor et le Finistère.

Nous comptons bien lors de la réunion publique du 30 janvier à la salle des fetes de la mairie de Plouguernével, que les participants concernés par le canal, auront d’autres propositions à nous faire.
Nous nous éfforcerons pour faire remonter les doléances auprès des pouvoirs publics.

Le Président, Louis Lassale


info@amisducanal22.fr

Tel. 02 96 24 93 89