LES ECLUSES : TOUJOURS PAS OPERATIONNELLES

Le Bureau d’AC22 a reçu une demande formelle de la part du Conseil départemental de rappeler à nos adhérents qu’il est toujours interdit de manipuler les dix écluses du tronçon Les Forges au Coat-natous, au risque d’une amende...
On est conscient du fait que le décret de 1974 est sur le point d’être abrogé par contre le Conseil départemental a effectué récemment un état des lieux de ces écluses et a constaté qu’elles nécessitent encore des travaux pour que leur mécanismes soient opérationnels. Merci de votre compréhension.
Bureau d’AC22

CONSULTATION PUBLIQUE DE L'ETAT SUR LA NAVIGATION

L'Etat a lancé une consultation publique ( en forme de projet d'arrêté ) le 26 avril sur la navigation sur le canal de Nantes à Brest section costarmoricaine, comprise entre l'écluse n° 137 des Forges à l'écluse n° 146 de Coat Natous.

La consultation doit durer 21 jours où jusqu'au 16 mai et vous pouvez étudier les fiches ci-jointes ou les consulter aux mairies de Gouarec, Laniscat, Mellionnec, Perret, Plélauff, Plouguernével, Saint Gelven et Sainte Brigitte. Vous pouvez donner votre avis sur le projet en adressant un message électronique à l'adresse suivante : ddtm-consultationl120-1@cotes-darmor.gouv.fr

Nous avons déjà envoyé des commentaires sur la provision d'amarrage et la saison courte qui est proposée.  Nous partagerons les réponses de la DDTM au fur et à mesure.

Depuis 2014 AC22 a présenté à plusieurs reprises notre rationale pour la ré-ouverture de la navigation et nos projets pour réanimer le canal : à l'ancien chef de la DDTM Mr Gérard Fallon, au Vice-président du Conseil départemental Mr de Chaisemartin, au Directeur général du Conseil départemental Eric Vantal, à Mme Céline Cabon, Cheffe de projet Valorisation du canal de Nantes à Brest, à notre députée Mme Annie Le Huérou, à Mme Anne Le Gallo, VP chargée du tourisme, du patrimoine et des voies navigables et à son collègue Jean-Luc Gardan, directeur délegué des voies navigables.

On est donc sûr que nos recommandations ont été prises en compte dans la rédaction de ce projet.

La raison pour laquelle AC22 ne paraît pas sur le projet d'arrêté nous échappe mais ce n'est pas important.  Ce qui est essentiel c'est que tous ceux qui veulent, auront l'opportunité de naviguer et la première barrière à la création d'un vrai projet global pour cette section du canal a été franchie.

Qu'est-ce que cela indique ?
En effet il s'agit d'une abrogation totale de l'arrêté de 1974 qui a interdit la navigation de cette section du canal par embarcation à moteur thermique et la manipulation des écluses.

C'est la belle perspective de voir finalement des bateaux sur le canal à nouveau. Mais c'est plus que ça.

En 2012 une poignée de navigateurs du coin ont lancé une campagne pour faire rouvrir la navigation et sensibiliser le grand public et les élus au potentiel de cette voie d'eau en tant que vecteur économique pour un nouveau tourisme fluvial en Centre Bretagne.

Voyant que le Conseil général de l'époque ne voulait pas les écouter ils ont créé notre association AC22 en 2014 et depuis ils ont travaillé sans relâche à faire rouvrir la navigation et à assurer une maintenance correcte et ponctuelle de cette partie du canal. Il fallait attendre une nouvelle administration et la perspective de la reprise de la propriété du canal en Côtes d'Armor par la Région, mais maintenant nous avons des relations fructueuses avec tous les deux.

Ce nouvel arrêté permettra aussi au Conseil départemental d'entreprendre des travaux importants sur l'infrastructure, d'évaluer les projets sur le canal et de justifier les demandes de subventions pour les réaliser.

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LA NAVIGATION DE LA SECTION COSTARMORICAINE DU CANAL DE NANTES A BREST

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LA NAVIGATION DE LA SECTION COSTARMORICAINE DU CANAL DE NANTES A BREST

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LA NAVIGATION DE LA SECTION COSTARMORICAINE DU CANAL DE NANTES A BREST

Plan de la voie d'eau en question, limite de vitesse proposée, endroits interdits