11. sept., 2017

LES TRAVAUX CONTINUENT

Le 4 septembre nous avons repris notre conversation à longue haleine avec Mme Céline Cabon, chargée du projet du canal en 22.

Elle a evoqué l'ampleur des travaux sur les écluses 173 et 174, situées à l'autre côté de l'echelle de Glomel. Un bruit qui courait sur Facebook a prétendu qu'il avait quelques 300 semi-remorques prêts à emmener la vase des biefs de ces deux écluses. Loin de ça ! Les maçons sont obligés de creuser jusqu'aux fondations des bajoyets pour rassurer leur réparation compréhensive. La vase enlevée est copieuse mais un semi-remorque fera l'affaire. Face à ces conjectures loufoques, on a suggéré que peut-être, vu le nombre d'intêressés dans nos reseaux sociaux, nous affichions des reportages reguliers sur les travaux actuels et ceux prévus de 2018.

Le programme de travaux pour remettre en fonctionnement les 10 écluses du lac de Guerlédan jusqu'à l'anse de la Pitié, continue, et ce mois-ci a vu le drôle passage d'un OVNI ! En fait cette embarcation qui ressemble à une insecte, est un drône.  Son tâche ?  Entreprendre le sondage barométrique pour établir, avec une précision hors norme, les dispositions d'envasement tout au long du parcours costarmoricain du canal, soit 54km.  Les analyses de cet exercise doivent être disponibles début octobre.  

Le Conseil départemental cherche un moyen de tracer un canal d'un mètre de profondeur et aussi large que possible à partir de l'écluse Les Forges et dans un premier temps, jusqu'à l'anse de la Pitié.  Bien sûr, ce dispositif nécessitera un dévasement quelconque. Par contre, l'Etat n'a pas donné un permis de désenvasement de ce genre depuis très longtemps. La Finistère, depuis 1 janvier 2017 sous la responsabilité de la Région, n'a pas eu non plus le droit. Donc, un désenvasement à la peleteuse et au semiremorque n'entrera pas en jeu. A voir quelle solution trouvera l'équipe du canal.

Mme Cabon prépare un budget pour la continuation des travaux et le présentera pour le Conseil avant la fin de l'année.  La vote prendra place en janvier, et, peu après, les autres travaux sur le 15km "navigable" se reprendront, afin de rendre 100% opérationnel les autres 9 écluses.

Entretemps, on rappelle à nos adhérents que selon l'avis à la batellerie du 6 juillet, il est toujours interdit de toucher aux écluses entre Bon-Repos et Coat-natous, jusqu'à un avis contraire de la part du Préfet des Côtes d'Armor, lequel ne tardera pas à arriver.