8. juin, 2016

LE DROIT DE NAVIGUER

le 8 juin 2016  :
En juillet 2015 nous avons rencontré le directeur de la DDTM des Côtes d’Armor, M Gérard Fallon et nous lui avons présenté nos doléances à propos de la défense de naviguer et le decrèt de 1974. M Fallon était disposé à réfléchir aux possibilités de modification éventuelle de l’arrêté.  
 
M Eric Vantal ( Directeur général des services du CD ) aussi présent a commenté favorablement à notre proposition.  Il a dit que la navigation est actuellement tolérée mais non autorisée. De ce fait, les panneaux qui ont été posés sur les écluses visent à se prémunir en cas d’accident. L'objectif aujourd'hui étant de sortir de cette situation ambiguë, il s'avère sans doute nécessaire de faire évoluer l'arrêté préfectoral et d'établir un cahier des charges permettant, notamment, de préciser à chaque usager les conditions d'autorisation individuelle de navigation
 
Nous savions bien que cette modification provoquerait une étude profonde et prendrait du temps : au moins un an.  Entretemps nous avons demandé au nouvel an une autorisation provisoire pour assurer nos activités de cet été et nous l’attendons toujours.  Nous avons envoyé une demande formelle à M Fallon, nous avons sollicité l’aide des Canaux de Bretagne, et des bureaux des présidents du Département et de la Région, nous avons fait appel au directeur général des services du CD des Cotes d’Armor, nous avons eu des échanges avec nos élus et avec la chargée de mission du canal en 22, nous allons voir notre député… et nous en avons parlé sans cesse aux média.  
A ce jour nous n’avons pas de réponse et n’avons pas d’autorisation écrite.  Mais nous ne baisserons pas les bras…